J’ai essayé le Zwift Steering : diriger de l’avatar

Depuis 2020 déjà, Zwift permet à ses usagers de diriger leur avatar dans la plateforme. D’abord limitée à un seul circuit hors route et via le téléphone, puis le jeu a évolué, tout comme la technologie (abandon du téléphone au profit des « blocs ») et permet désormais le steering dans tous ses tracés, routes et parcours.

L’ajout de cette option a pour but de rendre l’expérience virtuelle plus immersive, réaliste et engageante pour l’usager, mais aussi donner un avantage concurrentiel en pouvant choisir ses lignes : passer inside si bon vous chante, alors qu’avant, votre avatar prenait une ligne selon les disponibilités offertes par l’algorithme.

Il semble aussi que vous pouvez aussi gagner un avantage au niveau du sillonnage en vous plaçant directement et immédiatement dans la draft, plutôt qu’attendre que l’algorithme décide pour vous. 

Comment avoir accès au Zwift’s FutureWorks Steering

Présentement, le contrôle de la direction se fait via une plaque ou un bloc de direction se plaçant sous le pneu avant. Par exemple, le Jet Black Smart Turn Block, que j’ai eu la chance d’essayer, aide à niveler votre vélo et tourne également sous la avant lorsque vous tournez le guidon. Des capteurs de position à l’intérieur du Smart Turn Bloc envoient des signaux à Zwift via Bluetooth pour partager la direction rapidement et précisément.

Zwift Steering - Jet Black Smart Turning Bloc

Selon Zwift, la technologie actuelle permet de détecter 34º de mouvement rotatif de chaque côté. 

Côté utilisation, le Smart Turning Bloc de Jet Black semble pouvoir accueillir des pneus jusqu’à 50 mm de large. J’ai actuellement des pneus de gravelle de 40 mm et il reste de la place en masse. L’alimentation électrique se fait via deux piles AA. L’appareil semble très imperméable et étanche, alors que je l’ai inondé de sueur et aucun pépin ne semble être survenu.

Zwift Steering - Jet Black Smart Turning Bloc

Enfin la connexion à l’application se fait très rapidement et simplement. Il a suffi de tourner le bloc pour l’activer. Sélectionnez : Steering, dans l’écran d’accueil de Zwift et le tour était joué.

En conclusion les désavantages et mon opinion

Premièrement, vous devrez dépenser un peu plus d’argent. Dans mon cas, le principal problème est de justifier cette dépense à ma douce moitié.

Deuxièmement, en utilisant le steering, votre avatar ne traversera plus les autres utilisateurs vous devrez contourner activement au risque d’être pris derrière ou aux côtés de quelqu’un.

Troisièmement, diriger dans Zwift n’est pas inné après plusieurs années sans avoir à le faire. Il faut donc apprendre, mais surtout y penser alors qu’on est dans l’action. Ce qui n’est pas évident quand on est à bloc dans l’effort.

Quatrièmement, certaines courses (comme celle du Clan Knox) n’acceptent pas la direction.

Bref, je crois que les avantages surpassent grandement les inconvénients et qu’alors que Zwift devient de plus en plus réaliste, il est fort à parier que les avantages du Smart Turning Bloc seront grandissant et surtout que l’on retrouvera de plus en plus le en toutes circonstances. Je compte bien garder cette technologie, m’habituer et en prendre avantage.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s