Mythes et réalités pour OPTIMISER la performance à vélo

Cet article a été écrit par Geneviève Rompré, membres du Collectif WW.

Avec l’été qui arrive à grand pas et le désir d’optimiser notre plein potentiel, voici quelques devises populaires à revisiter…

Êtes-vous bien renseignés??? VRAI✅ou FAUX❌

Afin de maximiser le développement physique, il importe de:

1- Rouler à fond le plus souvent et le plus longtemps possible ❌ FAUX

Il est facile de croire qu’un entraînement long et soutenu repoussera nos limites et nous fera progresser. Les études prouvent cependant qu’il est préférable de marier les périodes d’intensité et de repos sous forme d’intervalles répétitifs afin d’obtenir une amélioration plus rapide et d’accroître les performances.

2- Toujours s’entraîner avec des gens plus forts que nous ❌ FAUX

Il est profitable de joindre occasionnellement des rouleurs plus forts et expérimentés afin d’apprendre techniquement et de profiter d’une aspiration de groupe. De façon régulière, il est toutefois préférable de rouler selon ses propres capacités afin de contribuer activement aux relais et favoriser un meilleur déplacement du peloton. Il est également plus sécuritaire de pédaler avec une certaine aisance de façon fluide et constante. En plein essoufflement, un coup de pédale brusque peut entraîner des chutes malheureuses.

3- Introduire des sorties à basse intensité au programme d’entraînement ✅ VRAI

La récupération active favorise le repos musculaire et l’élimination des toxines. Il prédispose le corps à un futur entraînement en puissance. Il permettra une meilleure disposition des fibres musculaires à l’effort tout en diminuant les risques de blessures.

4- Prévoir une période d’étirement avant et après l’entraînement ✅ VRAI

Les étirements sont indiqués pour tous les types de rouleurs. Ils prédisposent le corps à l’effort et préviennent les blessures. Les étirements post entraînement favorisent également l’élimination de l’acide lactique accumulé lors de l’effort.

5- Restreindre son alimentation durant l’effort pour retrouver le poids idéal ❌ FAUX

Durant un effort soutenu et prolongé, il est essentiel de fournir à votre organisme un apport continu d’énergie sous forme de sucre. Plus votre moteur sera sollicité, notamment sur une longue période, et plus le besoin énergétique sera grand. L’entraînement à jeun favorisera certes à court terme le brûlement des graisses, mais également celui des protéines musculaires. Plus le jeûne s’allongera , et plus la contribution des lipides sera grande, entraînant la fonte musculaire et la stimulation de votre corps au stockage éventuel des lipides.

6- S’entraîner sur différents types de parcours ✅ VRAI

Une bonne gestion de la vitesse, de la cadence et de l’effort s’acquièrent avec l’expérience et la pratique. Faites des côtes et des côtes!! Amusez-vous sur le plat en simulant des attaques:) .. Profitez des « coffee ride » entre amis.🍦🍦Changez de vélo et sortez en montagne.. Plus vous varierez les parcours et les techniques, plus vous stimulerez votre motivation, aiguiserez vos réflexes et gagnerez en puissance!

7- Ignorer les inconforts musculaires pour permettre au corps de s’endurcir ❌ FAUX

Votre corps vous parle, il faut l’écouter! Certains malaises sont de bons indicateurs d’un positionnement inadéquat sur le vélo ou d’une angulation inappropriée de vos cales sous les chaussures. Il est possible que certains étirements soient indiqués afin de préparer votre corps à l’entraînement. Quelle qu’en soit la cause, les malaises doivent rapidement être pris au sérieux afin qu’ils ne vous conduisent à une blessure plus importante.

8- S’assurer d’un positionnement vélo adéquat et optimal ✅ VRAI

La position que vous adopterez sur votre monture est d’une très grande Importance. Non seulement le confort est essentiel puisque vous passerez plusieurs heures sur le vélo en entraînement, mais le positionnement contribuera à votre développement physique. Il sera essentiel à l’optimisation de vos performances en préviendra les blessures. Ce n’est pas une question de coup d’oeil, il importe de bien choisir le professionnel qui pourra vous guider!!

9- Éviter de rouler seul ❌ FAUX

Bien que l’encadrement d’un groupe contribue de façon significative à la motivation et au dépassement de soi, il est essentiel d’apprendre à rouler seul afin de définir ses propres capacités. L’aspiration produite par un groupe réduit en effet jusqu’à 30% le niveau d’effort à fournir pour un même déplacement effectué seul, notamment par temps venteux.

10- Avoir recours au service d’un entraîneur spécialisé ✅ VRAI

Les entraîneurs ne travaillent pas qu’avec les sportifs de haut niveau, bien au contraire. En plus de vous accompagner vers vos propres objectifs, ils veilleront à vous guider de façon optimale et sécuritaire dans votre progression. L’élaboration d’un bon plan d’entraînement tiendra compte de vos forces et de vos limites afin de vous faire progresser tout en évitant le surmenage et les blessures.

Mes bonnes adresses:

  • Bénédicte Lebel CWW, kinésiologue, ostéopathe et entraîneure
  • Marie-Hélène Bourbonnais CWW, nutritionniste sportive, Sportivore
  • Daphné Bilodeau CWW, physiothérapeute, positionnement vélo, NXT Generation
  • William Blackburn, kinésiologue et entraîneur, Vélo 2000
  • John Malois, olympien, kinesiologue et entraîneur, Académie cycliste du Québec
  • Adam Roberge, cycliste professionnel, influenceur et entraîneur

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s