5 trucs pour avoir la saison de vélo la plus heureuse de votre vie!

La saison est commencée pour plusieurs braves et commencera sous peu pour les autres. Au cours de l’hiver, j’ai fait le tour de ce qui m’avait rendu heureux lors de la précédente saison de vélo afin de mieux identifier ce que je devais faire cette année afin de bâtir sur du solide et avoir une saison inoubliable. J’ai décidé de partager avec vous ces cinq trucs.

Pas besoin d’avoir de l’équipement de pro

L’habit ne fait vraiment pas le moine en vélo, bien au contraire. Tout le monde qui a assez d’argent peut se raser les jambes, puis s’acheter le kit, la paire de lunettes, le set de routes et le vélo que les pros roulent. Outre avoir l’air de la personne qui prendra un max de relais et fera exploser le groupe.

Bref, toutes les attentes sont sur vous quand vous avez le matos le plus cool du pack. J’ai décidé de ne plus investir toutes mes économies dans tout ce qui est haut de gamme dans les magasins de vélo, réduire le stress d’exploser avec un pack trop fort et avoir l’air fou.

Nettoyez votre vélo

Un vélo propre, c’est plus qu’esthétique. Je n’ai jamais été M. Net au sein des group rides, mais l’an dernier, j’ai passé plus de temps à la maison et moins sur le vélo, ce qui m’a permis d’avoir un vélo sur la coche mécaniquement et propre comme un sou neuf, ce qui a été assez bénéfique pour mes performances… Je crois.

Carb The F*%# UP

Il n’y a rien de pire que de manquer d’énergie, bonker en bon langage cycliste. Si vous n’avez de barres prévues à cet effet, ou des gels, sachez qu’il y a une tonne de produits disponibles en épicerie ou au dépanneur, donc il n’y a aucune raison de manquer de jus la saison prochaine et se faire souffrir jusqu’à l’arrivée.

Donnez tout pour une minute de plus avant de décrocher

Ça nous est tous arrivé de ne plus pouvoir en donner plus, être à bloc, comme on dit. Un de mes plus beaux souvenirs de 2018 est d’avoir donné tout ce qui me restait pendant une minute et d’avoir recollé avec un groupe plus fort que le mien duquel j’allais décrocher.

Cette année, si vous voyez vos camarades de peloton se distancer essayez de puiser dans vos forces. Ça vaut vraiment la peine de recoller et de ne pas finir seul, vent de face.

Encouragez les magasins locaux et les marques locales

Les magasins locaux et marques locales ont souvent leurs propres communautés et les membres de cette communauté sont souvent des mordus de vélo avec qui vous pouvez partager la route et de très bons moments sur et hors du vélo.

Bref, encourager le commerce local peut vous amener à rencontrer de nouvelles personnes et vous faire de nouveaux compagnons de route.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s