Mes nouvelles chaussures Garneau Carbon XZ

Lors d’une chute en mai dernier, j’ai gravement endommagé mes chaussures. J’adorais mes précédentes chaussures, une paire de Garneau Platinium II, des chaussures extrêmement confortables, performantes et surtout ayant un excellent rapport qualité-prix.

En parlant avec le représentant aux ventes de Garneau, il m’a suggéré de step up my game et de me procurer une paire de Garneau Carbon XZ, un modèle dit Racer Fit, plus rigide (afin de transférer toute la puissance – aucune watt perdue).

Design et apparence des Garneau Carbon XZ

À première vue, lorsque j’ai sorti les chaussures de la boîte pour la première fois, la qualité des matériaux, la finition et le design donnent à la chaussure une apparence haut de gamme. Avant même de les avoir essayés, on sent qu’ils valent leur pesant d’or, qu’ils sont dans une autre classe de chaussure.

En portant attention, une série de petits détails font de cette chaussure un produit parfaitement adapté à notre réalité locale. Par exemple, la feuille d’érable, très discrète, rappelle l’origine du fabricant, alors qu’un réflecteur discrètement ajouté au niveau de la cheville fait en sorte que vous serez en loi au guidon de votre vélo, partout au Québec (le Code de la sécurité routière oblige à avoir des réflecteurs aux pédales ou aux chevilles). 

Enfin, l’image de la marque est très discrète. Contrairement à d’autres marques très criardes, on voit le logo et le nom Garneau que très discrètement, sur la langue ou le talon de la chaussure.

Côté coloris, la chaussure est disponible en noire, blanc et jaune fluo, trois couleurs particulièrement tendance par les temps qui courent.

Chaussures Garneau Carbon XZ

Confection des Garneau Carbon XZ

Il s’agit d’une chaussure haut de gamme et par conséquent les caractéristiques rencontrent les plus hauts standards de l’industrie et les surpassent même:

Design et ajustement – Grâce à la technologie Racer Fit qui allie performance et confort grâce à une coupe haute-performance conçue qui épouse et supporte le pied et la Technologies X-Comfort Zone qui rend la chaussure plus extensible là où ça compte.

Semelles – La semelle externe brevetées Carbone Composite (en carbone, bien évidemment) optimisent le transfert d’énergie du coureur aux pédales, alors que les semelles intérieures Coolmax® évacuent l’humidité, respire et ventile l’intérieur de la chaussure.

Laçage – Comme on pouvait s’y attendre, la chaussure est munie d’un système de fermeture Boa, et plus précisément le Li2, un mécanisme reconnu pour être plus puissant et offrir un meilleur ajustement.

Compatibilité des cales – La chaussure accepte les cales à trois points d’ancrage : Look et Shimano.

Mes impressions des chaussures Garneau Carbon XZ

Côté fit, la chaussure épouse bien le pied. La chaussure épouse bien le pied et la semelle semble plus étroite que mes précédentes chaussures Garneau, mais pas trop étroites (ma pointure 45, la chaussure était un vrai 45). De plus avec le X-Comfort Zone, malgré mes pieds larges (j’ai toujours chaussé des patins EE), je n’ai eu aucun inconfort ou engourdissement, comme j’ai pu ressentir dans le passé avec des chaussures plus haut de gamme et étroites. On pourrait résumer en deux mots le fit : confort et support.

Côté gestion de la chaleur, j’ai eu la chance de tester mes nouvelles chaussures à la grosse chaleur caniculaire avant d’écrire ces lignes. J’ai roulé mes nouvelles chaussures sur le Mont Royal pour 5 Pro Tour, le samedi précédant le Grand Prix de Montréal. À 32 degrés ressentis, gros soleil, aucun vent, c’était un bon test. L’aération des chaussures est hallucinante. D’abord, la chaussure a des canaux d’écoulement de l’air qui créent un courant d’air dans vos chaussures et évacuent la chaleur. Ensuite, la semelle Coolmax® est microperforée évacuant ainsi l’humidité et la chaleur grâce à une aération optimale. Bref, je n’ai pas eu chaud, ni les pieds mouillés malgré la grosse chaleur et l’effort. Un gros plus, je ne crois qu’aucun lecteur du blogue soit à risque de souffrir d’un vilain cas de trench foot (à contrario des coureurs professionnels sur les grands tours), mais le confort passe beaucoup par la gestion de la chaleur et l’humidité.

Enfin, la rigidité de la semelle est très importante dans le transfert de puissance. La semelle en carbone étant moins flexible que ma précédente semelle, on sent tout de suite la différence et l’effet à chaque coup de pédale.

Bref, il s’agit de ma 7e paire de chaussures de vélo et je peux affirmer que c’est non seulement la plus belle paire, mais aussi la plus confortable et la plus performante j’ai eue. Je suis bien heureux d’avoir écouté les recommandations de Martin, le fameux représentant.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s