J’ai essayé le Wahoo Kickr Bike 

Lors d’un récent passage au centre d’entraînement Toguri à Verdun, j’ai eu la chance d’essayer un Wahoo Kickr Bike, un vélo intelligent et connecté pour l’entraînement intérieur. J’ai fortement apprécié l’expérience et j’ai profité de l’occasion pour prendre quelques notes afin de vous partager mes impressions avec vous.

Le Kickr Bike est conçu pour simuler un pilotage similaire à celui d’un vélo dans la « vraie vie »… Qu’en est-il réellement?

La base d’entraînement – Le Wahoo Kickr Bike est construit autour d’une des meilleures bases d’entraînement sur le marché : Kickr. Cette dernière a une unité de résistance peut offrir jusqu’à 2200 w de résistance et simulant des gradients de 20% à -15%… Personne ne pourra se plaindre d’être trop en jambes pour la base. Enfin, la base est extrêmement silencieuse et génère peu de vibration. Lors de l’essai, nous étions six personnes à pédaler en même temps et nous pouvions tenir une conversation en haussant à peine le ton de notre voix. Ce qui est extraordinaire comparativement à d’autres expériences que j’ai eues en groupe.

Le cadre de vélo – Bien que non traditionnel au sens de l’UCI (la règle des triangles), le cadre du vélo est bien designé et entièrement réglable. Grâce à sa polyvalence, un cycliste de 5′ (152 cm) à 6’4" (193 cm) pourra s’y positionner. Le vélo est très flexible en termes de grandeurs offrant des cadres de type XXS à XXL. Grâce à ses cinq points d’ajustements sur le vélo, soit la portée, l’enjambée, le recul et la hauteur de selle, la hauteur de cadre ainsi que la longueur de bras de pédalier ajustable (165-175 mm), le Wahoo Kickr Bike peut recréer le positionnement (fit) de presque tous les cyclistes.

La transmission – Le changement de vitesses en réalité virtuelle est plutôt réussi!  Bien que le KICKR BIKE ne simule pas la résistance naturelle de la chaîne et du drivetrain à la perfection. Par contre, la réalité permet de rattraper la fiction grâce aux réglages qui permettent d’associer les engrenages et les fonctionnalités du groupe de grands fabricants tels que SRAM, Shimano et Campagnolo. Ainsi, j’ai pu tester un groupe 13 vitesses lors de mon essai chez Toguri. C’était plutôt surprenant de voir la différence à quel point le changement d’un « pignon » à l’autre est fluide et organique en 13 vitesses. On ne se dit jamais qu’on prendrait un pignon entre deux vitesses (mais c’est une autre histoire). De plus, pour ceux comme moi qui seraient perdus dans l’effort, un écran LED vous indique l’engrenage et la résistance.

L’expérience est immersive et virtuelle – Comme nous l’avons dit plus tôt, le Wahoo Kickr Bike se connecte avec la majorité des applications d’entraînement via connexion Bluetooth ou Ant+. Le Wahoo Kickr Bike a aussi des fonctionnalités supplémentaires afin de rendre l’expérience virtuelle plus immersive. Similaire au KICKR CLIMB, le vélo est soulevé ou abaissé rapidement afin de s’adapter aux montées allant jusqu’à 20 % et aux descentes allant jusqu’à -10 %. Le tout se fait nativement dans une application telle que Zwift / RGT Cycling ou à l’aide de boutons se trouvant sur la manette de gauche. Cette fonctionnalité rend les parcours plus réalistes, mais peut parfois brasser un peu lors de parcours bien roulant comme New York dans Zwift. De plus, toujours dans Zwift, des boutons aux manettes permettent de ne plus avoir besoin de lâcher le guidon pour prendre ses power ups ou de piloter son vélo (déplacer latéralement son avatar) afin de tirer profit de son positionnement sur la route ou au sein du peloton.

Essai Wahoo Kickr Bike

En général, c’est une superbe pièce technologique et une magnifique machine. Par contre, le prix de 5 000 $ CAD ou 3 500 euros pourrait en refroidir plus d’un. Mais encore, le Wahoo Kickr Bike prend énormément de place et est difficile à ranger. C’est un superbe outil pour un centre d’entraînement ou une personne riche ayant un manoir (OK, je blague – une personne relativement aisée ayant une pièce dédiée). Dans mon cas, un père de petite famille vivant dans une maison de ville de grand centre urbain, c’est possiblement un investissement qui n’en vaut pas la peine.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s