Lumières de vélo : les choix et options sur le marché

Si vous cherchez des lumières de vélo, vous êtes probablement dans le noir quand vient le temps de faire un choix. L’inventaire est vaste et s’y retrouver n’est pas évident. Ce qu’il faut savoir si vous magasinez les lumières de vélo, c’est qu’il n’y a pas une solution unique, une lumière ultime qui convient à tous (ou comme les anglophones diraient : one size fits all). Il y a plusieurs options répondant à plusieurs besoins et vous devez comprendre votre besoin!
Voici les questions que vous devez vous poser avant d’acheter des lumières:

  • Où vais-je rouler?
  • Est-ce éclairé où je roule?
  • Dois-je illuminer là où je roule?
  • Combien de temps je pense rouler avec une seule charge?
  • Pourquoi toutes ces questions?
  • C’est pour vous éclairer dans votre choix!

Bref, voici ce que nous conseillons :

Luminosité:

En ville (là où la route est éclairée) : 15 lumens avant – 5 lumens arrière L’idée est d’être aperçu et vu par les autres usagers de la route sans aveugler les autres usagers de la route.

Sur route de campagnes et hors des secteurs urbains : 300 + lumens avant – 50 + lumens arrière (dépendant de l’éclairage des routes). L’idée est d’être visible lorsque la luminosité fait défaut et de pourvoir s’éclairer au besoin là où les infrastructures ne sont pas adéquates.

En forêt et en région très éloignée (là où il n’y a pas d’éclairage) : 1 000 lumens avant et 100 à l’arrière. L’idée est d’être autonome et de pouvoir générer assez de lumière pour bien voir et être bien vu.

Voyez par vous-même la différence entre chaque option dans cette vidéo mettant en vedette les Lezyne Femto Drive, Mini Drive 400 et Lite Drive 1000XL.

Autre considération, la charge:

  • Pour des raisons environnementales, nous recommandons fortement de vous procurer une lumière qui n’est pas jetable ou à pile alcaline à usage unique, mais plutôt rechargeable.
  • Assurez-vous que l’autonomie de votre batterie soit suffisante pour votre trajet ou vos trajets, spécialement considérant que les batteries faiblissent plus rapidement par temps froids. L’hiver venu on perd 20-30%.

Ce que j’utilise (personnellement) pour m’éclairer à vélo.

J’ai récemment communiqué avec HLC, distributeur des produits Lezyne, car je suis moi-même propriétaire de quelques lumières de cette marque. Le but était de monter le troisième de trois ensembles de lumières et de présenter les différentes options s’adressant à tous les types de cyclistes qui lisent le blogue.

Lezyne Femto Drive, Mini Drive 400 et Lite Drive 1000X

1- Lumières Lezyne Femto Drive

Mon premier ensemble se décrit comme suit : 15 lumens (avant) et 5 lumens (arrière), minuscule et léger (22 grammes), charge moyenne (22h d’autonomie, rechargeable via USB) et munie d’une courroie de fixation polyvalente.

Ce combo est parfait pour la ville (où il y a toujours un éclairage partiel, même la nuit), les courtes distances comme l’aller-retour au bureau l’été et comme elles sont petites et légères, je m’en sers pour me dépanner en revenant d’une sortie de vélo de route qui finirait plus tard que prévue, comme elles se rangent facilement dans un sac de selle.

2- Lumières Lezyne Mini Drive 400 (avant) et Zecto Alert Drive (arrière)

Le duo se décrit comme suit : 400 lumens (avant) et 80 lumens (arrière), petite (un peu trop grandes pour mon mini sac de selle de vélo de route) et léger (mais rien pour mon vélo de route super affûté), elle pèsent respectivement 83 et 47 grammes, charge moyenne (20h d’autonomie, rechargeable via USB) et munie d’une courroie de fixation polyvalente.

J’utilise ce combo lors de mes aller-retour au bureau l’hiver, lorsque la nuit tombe tôt, lors de sorties de vélo qui débutent tôt ou finissent tard en début ou fin de saison. Bref, c’est mon duo lorsque je prévois sortir dans le noir et qu’il n’y a pas d’éclairage urbain (lampadaire).

3-  Lumières Lezyne Lite Drive 1000XL (avant) et Lezyne Strip Drive (arrière)

La paire se décrit ainsi : 1 000 lumens (avant) et 300 lumens (arrière), plus massive et lourde que les ensembles précédents (153 et 69 grammes), grande charge/autonomie (87 et 30 heures d’autonomie, rechargeable via USB) et munie d’une courroie de fixation très polyvalente (ma seule lumière compatible avec guidons 35mm de vélo de montagne et fat bike).

J’utilise ce combo lors de longues sorties bikepacking, spécialement si je roule longtemps et pas toujours en plein jour (fait cocasse, cette lumière m’a quelques fois servi de lampe de poche). Je l’utilise aussi lors de sortie nocturne (vampire rides) hors route (dans le bois, il fait noir comme dans le cul d’un ours) et 1 000 watts, ce n’est pas un luxe. Son autonomie est aussi un gros plus. La nuit, dans la forêt, tu ne veux surtout pas manquer de lumière, spécialement l’hiver, quand les batteries ont tendance à se décharger à vitesse grand V, à cause du mercure qui est bas.


J’ai trois ensembles de lumières, mais je recommande fortement de bien comprendre vos besoins et d’acheter en un en fonction de vos besoins les plus grands, donc de niveler vers le haut (plus de lumens) plutôt que vers le bas afin de ne pas avoir à acheter plusieurs ensembles comme je l’ai fait au fil des années

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s