Essai du Specialized Tarmac SL7 Pro – SRAM Force ETap AXS 1x

Depuis quelque temps, j’avais l’opportunité d’essayer le tout nouveau Tarmac SL7. J’attendais le bon moment, quelques bonnes sorties au menu afin de faire passer un bon test au vélo. C’est pour aller à Québec, de Montréal, que j’ai décidé d’emprunter le Tarmac SL7 Pro – SRAM Force ETap AXS 1x. Toute une beauté, une monture légère au design offrant des avantages aérodynamiques non négligeables.

Côté aérodynamisme, c’était l’objectif des ingénieurs pour la fabrication de cette nouvelle mouture et ils ont fait un travail incroyable. En limitant la surface du cadre et en réduisant stratégiquement l’épaisseur de la paroi, ils ont réussi à garder un poids très respectable tout en intégrant des qualités aérodynamiques à certaines zones qui ont un impact majeur. Le tube de selle, les haubans, le tube de direction, le guidon (Aerofly II), le câblage internes et les roues (Roval Rapide CLX) ont été optimisés pour l’aérodynamisme. Toutes ces modifications font en sorte que, selon les tests, le cycliste est 45 secondes plus rapide sur 40 km en selle du nouveau Tarmac, comparativement à la précédente mouture, sans ajouter un gramme de poids.

Maintenant, l’éléphant dans la pièce, le Tarmac SL7 Pro est équipé de SRAM Force ETap AXS 1x, ce qui veut dire qu’il n’y a qu’un seul plateau et par conséquent ça peut faire peur à certains cyclistes. Cela étant dit, quelques jours après être revenu de Québec, j’ai voulu tester le bolide sur des bosses. Lors de cette sortie d’une quarantaine de kilomètres, j’ai fait trois fois Camillien-Houde, trois fois la côte de la Polytechnique, deux fois Ridgewood et deux fois la côte de la musique pour un total de plus de 700 mètres de dénivelé et je n’ai pas vu une très grande différence. Grâce aux 12 vitesses, il n’y a pas de grands « gaps » entre les ratios. De plus, le plateau (46) et la cassette (10-36) ont été bien choisis et ressemblent plutôt bien à ce qui équipe mon vélo de tous les jours, équipé en Shimano Ultegra compacte (52-36 et 11-28).

Enfin, je terminerais en disant que ce vélo a été mon gros coup de coeur de l’été 2020. Il est léger, rapide et surtout, il a de la gueule! Allez le voir en magasin. Il vaut le détour.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s