Attention, ça prend plus que deux mètres de distance entre les cyclistes!

Alors que la pandémie de coronavirus continue de se propage comme une traînée de poudre, entraînant le report et l’annulation de tout sur son passage, plusieurs se demandent probablement quoi et comment faire pour continuer de pratiquer notre sport préféré sans nuire à propre santé ou celle des autres.

Tout d’abord, il est important de rappeler les recommandations de la santé publique. Vous ne devez quitter la maison que pour l’une des quatre raisons suivantes:

  • Se procurer les articles de nécessité de base. Par exemple, acheter de la nourriture ou des médicaments, et ces sorties doivent être aussi rares que possible.
  • Faire de l’activité physique. Par exemple, de la course, de la marche ou du vélo avec un seul ou avec des membres de votre ménage.
  • Obtenir ou pour fournir des soins ou de l’assistance médicale.
  • Se rendre au travail, si votre emploi est reconnu comme un service essentiel.
  • Observer une distance de deux mètres en chaque personne avec qui vous ne vivez pas.

Bref, tout le monde le sait maintenant. Il faut rouler solo. Ça ne semble pas toujours bien compris quand on roule sur le circuit Gilles-Villeneuve, on croise quelques groupes au fil des entraînements et à moins que la commune ne soit de retour à la mode, je doute que ces gens vivent ensemble.

Ce qui m’amène à mon prochain point la distanciation. Même quand nous croyons être solo, sommes-nous vraiment protégés? Est-ce qu’à deux mètres nous sommes en sécurité?

Il semble que les choses deviennent un peu plus compliquées lorsque l’on est en mouvement et, de surcroit, à grande vitesse.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le virus peut se propager d’une personne à l’autre par de très fines gouttelettes expulsées par le nez ou la bouche lorsqu’une personne tousse ou expire, le principal facteur qui fait que l’on doit être à deux mètres de distance d’autres personnes.

On peut donc attraper le COVID-19 en respirant les gouttelettes d’une personne atteinte de COVID-19. Le problème est que si vous êtes sur la route, à l’effort, et que vous arrivez rapidement dans l’espace aérien qu’un autre sportif vient de quitter et vous êtes à risque. Même si vous êtes à plus de deux mètres derrière ledit sportif que vous suivez, vous pourriez pénétrer, sans le vouloir, la zone d’exclusion que l’on essaie d’éviter tant bien que mal.

Supposons que vous roulez à 10 km / h. Il faut laisser 4.8 mètres pour rester en dehors de la zone de deux mètres de l’endroit où l’autre cycliste se trouvait.

Doublez la vitesse, atteignez 20 km / h et il faut laisser 7.5 mètres et à 30 km / h il faudrait laisser près de 12 mètres. Les distances mentionnées ci-dessus sont des suggestions minimales afin de ne pas entrer dans l’espace où était la personne devant vous.

Distance covid 19 à vélo
Distance sécuritaire à observer à vélo pendant l’éclosion du COVID-19. Source Road.cc

N’hésitez pas à laisser plus d’espace et si vous ressentez des symptômes, ne sortez pas pour éviter de contaminer les autres, spécialement ceux qui vous suivraient de trop près.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s