Tout savoir sur la saison 2020 de Hugo Houle

Comme nous l’avons fait lors des trois dernières années, nous avons profité de la gentillesse et l’accessibilité d’Hugo Houle pour lui parler et en savoir plus sur sa prochaine saison : comment il se prépare à l’approche de la prochaine saison, quels sont ses objectifs pour l’année à venir, les défis qu’il veut relever et ce qu’il a déjà au calendrier.

Nous l’avons donc eu au bout du fil alors qu’il était en Espagne pour un camp d’entraînement hivernal avec son équipe, Astana. Voici ce qu’il avait à nous dire…

La préparation 2019

D’emblée, il nous a dit qu’il avait peu à dire à ce sujet cette année. Pour la première fois depuis quatre ou cinq ans, il est rentré au Québec pour la période des Fêtes, question de passer une dizaine de jours en famille. Il a eu un début de saison relax, un camp plus stable, mieux préparé et plus facile à gérer, selon ses dires. Son but était de commencer la saison sur de bonnes bases pour arriver à un gros peak de forme aux moments opportuns.


Ses objectifs

Sur le coup, en lui demandant s’il avait un objectif ou un défi, il nous a tout bonnement dit qu’il aimerait gagner une course après 10 ans pros. Puis, avoir éclaté de rire, il nous fait part que son «vrai» objectif, revenant sur le gros peak de forme qu’il vise. Il désire être au meilleur de sa forme pendant le Tour de France et lors des Jeux olympiques de Tokyo.

Il voit aussi une opportunité lors des classiques belges, comme Astana n’a pas beaucoup de coureurs de classiques. L’équipe étant constituée principalement de grimpeurs, il croit pouvoir mieux tirer son épingle du jeu et avoir des chances de bien performer.

Le bilan de sa carrière

En 2019, on a entendu dans les médias des analystes déclarant qu’Hugo Houle était le meilleur coureur cycliste québécois de tous les temps. Lorsqu’on a demandé au principal intéressé ce qu’il pensait de cette affirmation, humble, il a d’abord ri, puis il a dit qu’il n’avait jamais entendu cette affirmation, mais qu’il en était fier. Poursuivant, il a confié que ce n’était pas facile d’être un pro WorldTour lorsque l’on vient du Canada. Ce n’est pas accessible que pour les Européens. Ça prend des sacrifices. Il faut s’expatrier. La saison est très longue. Il faut du travail acharné pour rester à ce niveau. C’est un privilège de se retrouver sur le WorldTour, spécialement quand on vient du Québec.

Il nous mentionne que lorsqu’il pense au chemin qu’il a fait au fil des années, il est heureux d’avoir réussi. Si on lui avait dit qu’il allait se joindre à la prestigieuse équipe Astana et participer au tour de France lors de sa première année pro, il nous confie qu’il ne l’aurait pas cru. Aujourd’hui, plus que jamais, il vit le rêve, participe à des courses mémorables et il a de bien meilleures conditions qu’au début de sa carrière.

La popularité

L’an dernier, Hugo était partout : dans des événements, à la télé, à la rencontre des fans. Bref, le spotlight était sur lui et Antoine dès qu’il était question de cyclisme professionnel. On lui a donc demandé si cette visibilité apportait une certaine pression.

Il nous a répondu qu’il y avait deux volets à sa réponse. Premièrement, il est heureux de voir que l’intérêt pour le cyclisme se développe. Il voit que les Grands Prix Cyclistes attirent de plus en plus de spectateurs. Les cyclosportives et courses de la fédération sont de plus en plus populaires. Il voit que la voie se pave pour une nouvelle génération et qu’il espère que celle-ci l’aura plus facile. Deuxièmement, il est de plus en plus à l’aise de se prêter au jeu des médias et croit fermement que les coureurs ont la responsabilité de partager leur histoire avec le public. Seule note, il faut trouver sa limite lorsque l’on redonne et parfois devoir dire non, même si ça brise le cœur.

Ses courses à venir

Son horaire est plutôt chargé. Bien que tout peut encore changer, voici où vous pourrez voir Hugo dans les prochains mois :

  • Tour de Valence
  • Routa del Sol
  • Paris-Nice
  • Des classiques belges
  • Critérium du Dauphiné
  • Tour de France
  • Jeux olympiques de Tokyo

Vous pourrez aussi possiblement le voir en chair et en os de ce côté de l’Atlantique lors des Grands Prix Cyclistes de Québec et Montréal, mais c’est encore loin dans la saison… Attendons la confirmation officielle.

Bref, pour suivre Hugo Houle pendant la saison, suivez-le sur ses médias sociaux ou sur son site web.

Une réflexion sur “Tout savoir sur la saison 2020 de Hugo Houle

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s