Vampire Rides : rouler la nuit

J’ai entendu le terme Vampire Rides dans le magazine Bicycling il y a quelques années, avant d’avoir un enfant. Dans le temps que j’avais du temps et que je croyais que je n’aurais jamais de problème à me trouver quelques heures pour rouler et que je me disais que c’était juste le fun de dormir le matin et sortir avec des amis le soir. Aujourd’hui, le sommeil n’est qu’un luxe et rouler de soir est souvent une option pour trouver du temps, je me suis résigné à faire comme le père de famille qui a écrit l’article : rouler de nuit.

Qu’est-ce qu’un Vampire Ride?

En gros c’est un concept qu’une gang de pères de famille a créé à Seattle. L’idée était de rouler tard le soir ou très tôt le matin, quand toute la famille est au lit. Comme plusieurs cyclistes avaient des enfants qui se réveillaient la nuit et qu’ils ne pouvaient généralement pas se rendormir, ils se sont dit qu’ils pourraient aussi bien être productifs et rouler et revenir avant 6h30, afin de ne pas manquer la routine du matin. C’est ainsi que la «Vampire Ride» a commencé et ça continue depuis plus de dix ans.

Mon expérience et pourquoi j’aime rouler la nuit…

Bien que je n’ai pas encore tenté l’expérience sur route, comme nous sommes en janvier, nous avons décidé d’aller rouler en fat bike pendant la nuit, afin de voir si c’était aussi bien que ce qui était rapporté dans l’article.

C’était assez cool comme aventure. Tout d’abord, on est seul, ou presque. Les routes sont presque désertes, les sentiers ne sont pas fréquentés : c’est le calme plat. Tout semble plus rapide. On voit peu ou pas où nous allons, le peu de lumière que l’on a est reflété sur la neige illuminant seulement quelques mètres devant nous. Bref, c’est excitant de rouler dans les sentiers la nuit et les photos sont hallucinantes, le manque de lumière rend les images si dramatiques, alors qu’il fait noir, et tout est si coloré, chaleureux et lumineux au petit matin. C’est aussi une très belle façon de commencer ou terminer sa journée.

L’équipement

Certainement, il faut s’adapter aux conditions nocturnes afin de voir et d’être vu parce que même si on ne va pas nécessairement plus vite, le temps de réaction est plus court la nuit.

Tout d’abord, il faut un peu plus que des petites lumières 15 lumens pour voir et être vu la nuit. Nous nous sommes procuré des lumières Lezyne 700 XL à l’avant pour bien voir, une lumière Lezyne Strip Drive 300 lumens à l’arrière ainsi qu’une lampe frontale de 100 lumens pour voir où l’on regarde dans les sentiers.

Il est fortement recommandé de porter des vêtements aux couleurs claires et, si possible, prioriser des vêtements aux couleurs fluorescentes ou aux détails réflectifs.

Bref, avez-vous déjà roulé la nuit? Partagez-nous vos trucs, astuces et observations afin que la prochaine Vampire Ride soit encore plus plaisante.

Advertisements

Une réflexion sur “Vampire Rides : rouler la nuit

  1. Le sentier de raquette au mt st-bruno est très bien pour cela , rentrez au bout de clairevue-est , svp ne pas roulez sur la 2 ( skate ) j’aime le fat et le skate .

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s