Vélo : Les essentiels du cycliste urbain

À force de faire du vélo sur une base quotidienne, j’ai fait une liste de 5 objets qui me facilitent la tâche ou me sauvent la vie. Outre un bon cadenas, un casque, le vélo lui-même et beaucoup de jus de mollet, il y a une série d’objets abordables dont vous ne pourrez vous passer si le bicycle devient votre principal moyen de transport.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

À force de faire du vélo sur une base quotidienne, j’ai fait une liste de 5 objets qui me facilitent la tâche ou me sauvent la vie. Outre un bon cadenas, un casque, le vélo lui-même et beaucoup de jus de mollet, il y a une série d’objets abordables dont vous ne pourrez vous passer si le bicycle devient votre principal moyen de transport.

Personnellement, beau temps, mauvais temps, jour et nuit, mes déplacements se font sur deux roues. Que ce soit pour aller au travail ou pour « sortir », j’ai besoin de rester propre, d’arriver vivant et que mon moyen de transport soit fiable.

Un ou des garde-boues

Je n’étais pas un grand fan, mais les garde-boues sont les sauveurs des pantalons du cycliste. Si vous circulez fréquemment à vélo, vous découvrirez que la saleté des rues s’accumule sur le bas de votre dos.
Si vous n’êtes pas convaincu et que, comme moi, vous aimez votre vélo le plus épuré possible, il reste toujours l’option des garde-boues à « quick release » qui permettent de l’installer et le retirer rapidement, tout dépendant de la météo du jour.

Des lumières

Comme pour tous les véhicules : une lumière blanche en avant et une rouge derrière. Soyons honnêtes, les déflecteurs sont quasi inutiles. Dans certaines situations, les automobilistes ne vous aperçoivent qu’une fois que vous êtes sur le capot. Les lumières créent une visibilité qui annonce votre présence de loin, la nuit. Redoublé de prudence, soyez voyant!

Du stockage : sac, sacoche ou panier

Je suis plus de types sac (le sac messager Cocotte ou Chrome) que de type sacoche de vélo ou panier, mais une chose qui est importante, c’est de se sentir bien et de transporter ses effets personnels de façon confortable. Plus vous multipliez les déplacements, plus vous trouverez que vous en traînez du « stock » en une journée!

Un kit de réparation de crevaison portable

Il n’y a rien de pire que d’être pris à mi-chemin avec une crevaison. Que ce soit un ensemble acheté ou plusieurs articles que vous traînez au fond de votre sac, un « kit » de réparation sera votre meilleur atout dans de pareilles situations!

Voici ce qu’il doit comprendre :
·         Une chambre à air de remplacement (2 pour les malchanceux);
·         Une pompe ou un gonfleur à CO2;
·         Deux démonte-pneus;
·         Une clé anglaise 15 millimètres (si vous avez des écrous);

Si vous n’avez rien pour réparer votre crevaison, il y a toujours les trucs de grands-pères (mettre de la paille ou un billet de banque entre le pneu et la chambre à air), mais je doute que cela fonctionne réellement.

Quelques paires de sous-vêtements cuissards

Le confort discret. Parfait pour les moyennes distances : vers le travail ou lors de sorties de soirée. Ces sous-vêtements cuissards vous permettront de rester habillé comme une personne normale, sans nuire à votre aise. Personnellement, j’en ai quelques paires et je ne les échangerais pas!

Enfin, ces cinq articles sont mes essentiels. N’hésitez pas à me partager les vôtres dans la section commentaire!

Advertisements

Une réflexion sur “Vélo : Les essentiels du cycliste urbain

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s