5 règles UCI qui existent bel et bien

L’UCI a un paquet de règles qui peuvent parfois sembler farfelues, comme le fait de devoir porter un kit d’équipe conforme UCI lors de la cérémonie du podium, la hauteur maximale des bas des coureurs ou le poids des vélos, mais nous avons trouvés cinq règles qui a priori peuvent sembler très étranges, mais qui, au final, font beaucoup de sens!

Voici 5 règles UCI qui existent bel et bien

1- Un cycliste ne peut de franchir la ligne d’arrivée à pied
Bien qu’un certain Chris Froome semblait fort déterminé à le faire il y a quelques années pendant l’ascension du Ventoux, les coureurs doivent avoir leur vélo avec eux à la fin de la course. Cela étant dit, un bon avocat pourrait s’obstiner puisque le libellé de cette règle ne semble pas clair comme de l’eau de roche. Règle : « Coureur ayant effectué une partie du parcours à pied sans sa bicyclette ou franchi la ligne d’arrivée à pied sans sa bicyclette». Pouvez-vous donc traverser à pied avec le vélo?

2- Les structures gonflables ne sont autorisées que sur la ligne de départ d’une course
Depuis le 22 janvier dernier, Adam Yates ne doit plus craindre de revivre sa chute de la 7e étape du Tour de France 2016. Les organisateurs n’ont plus le droit de placer des structurex gonflables le long du tracé de la course.

3- Il est interdit de traverser un passage à niveau fermé
Les coureurs sont prêts à tout pour sauver quelques secondes ou gagner quelques watts, imaginez quand un imprévu survient et que ce dernier pourrait séparer le peloton en 2, donnant un avantage concurrentiel et déloyal à d’autres coureurs. Paris-Roubaix 2015 aurait pu tourner au drame alors que les coureurs traversaient un passage à niveau alors qu’un train approchait.

4- Il n’est pas permis d’utiliser les trottoirs, chemins ou pistes cyclables ne faisant pas partie du parcours.
Aussi excitant que ce fût de voir Peter Sagan bunny hop le terre-plein afin de se détacher de l’échappée lors du Tour d’Oman 2014, il semble que cette audacieuse manoeuvre offrant un avantage concurrentiel au coureur qui l’exécute soit maintenant interdite sous peine de sanction.

5- La violence n’est pas permise : voies de fait, intimidation, injures, menaces, comportement incorrect, coups ou indécence.
Bien que le règlement 8.2 soit très clair et que l’on pourrait croire que le cyclisme n’est pas un sport qui peut faire sortir le pire de chacun d’entre-nous, le nombre d’altercations est assez impressionnant et chaque année, il y a quelques nouveaux cas recensés. En guide de conclusion et pour le plaisir de tous, voici un palmarès des moments historiques de violence.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s