Un gravel bike à suspension à l’essai

En mai dernier, Specialized a sorti la nouvelle mouture de son gravel bike : le Diverge. Nous avons eu la chance d’essayer le Diverge Expert en carbone, un gravel bike comme on les aime : un cadre avec une géométrie agressive, léger (carbone FACT 9r) et surtout avec un paquet de petits gadgets ou nouveautés qui agrémentent le vélo.


La suspension Future Shock 2.0

La suspension Future Shock 2.0, que nous avions essayée sur le Roubaix 2020 l’an dernier, est un bel ajout pour l’amateur de Gravel. Offrant un débattement de 20 mm et cet amortissement hydraulique « suspend » le cycliste, limitant les chocs et les vibrations que les sentiers offrent.
Nous l’avons testé sur les sentiers de vélo de montagne du mont Royal. On ne parle pas d’une suspension comparable à celle d’un vélo de montagne, mais elle apporte un certain confort et réduit définitivement les vibrations et chocs en absorbant une partie d’entre eux.
Le Future Shock 2.0 vous aussi permet de garder le contrôle sur le débattement. L’amortisseur est verrouillable : ouvrez-la lorsque vous êtes hors des sentiers battus et verrouillez-la lorsque vous retombez sur la route.

Du rangement dans le cadre avec le SWAT

Le vélo permet d’emporter ce que vous voulez plus simplement, sans sac de selle. Le Diverge reprend le rangement interne SWAT du légendaire Stumpjumper. Le SWAT est situé dans le tube diagonal permet d’accéder à un volume de rangement (digne d’un petit sac de selle) où vous pouvez ranger des outils, une chambre à air et, si vous êtes comme nous, une caméra d’action.

Un design adapté aux tendances

Répondant aux besoins des bikepackers, une multitude d’insertions pour porte-bagages : sur la fourche et le tube horizontal ont été ajoutés afin de pouvoir ajouter les support et sacoche nécessaires pour partir à l’aventure, quelle que soit la distance ou la durée de votre expédition.
De plus, le cadre accepte des pneus de plus en plus larges (47 mm avec une roue de 700c et de 53 mm avec une roue de 650b). La base côté roue libre utilise une construction composite carbone renforcée au niveau des plateaux pour conserver un design droit solide et une longueur de bases courte.

Enfin, l’éléphant dans la pièce : la potence…

Plusieurs analystes ont critiqué l’utilisation d’une potence plus courte. Personnellement, j’ai apprécié fortement ce changement sur les terrains plus accidentés et sinueux, les sentiers de vélo de montagne, par exemple, parce qu’une potence permet d’avoir une direction agile. Ce n’est peut-être pas aussi « race » qu’un vélo de route, mais vous aurez certainement plus d’agilité dans les sentiers plus serrés.

Avez-vous testé le nouveau Diverge? Qu’avez-vous le plus apprécié? Dites-le-nous dans la section commentaires!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s