Que faut-il manger pendant une sortie de vélo?

Si vous faites des sorties de plus en plus longues, vous avez probablement remarqué que l’alimentation est essentielle et souvent, avant même que les symptômes de la faim se fassent ressentir, vous devez manger.

Généralement, un cycliste ne se fait prendre qu’une seule fois au piège. Après, on s’en souvient de la fois où on n’avait plus d’énergie.

Alimentation cycliste

Voici ce qu’il faut considérer pour s’alimenter pendant vos sorties de vélo :

La base de la nutrition à vélo…

Pour toutes sorties de plus d’une heure trente, une règle générale vaut la peine d’être appliquée : le 45-15. Mangez toutes les 45 minutes et buvez toutes les 15 minutes. C’est une règle très approximative, les besoins alimentaires changent d’un cycliste à l’autre, mais cette règle fonctionne relativement bien.

Appliquez le 45-15 même si vous n’avez pas faim, car vos réserves d’énergie peuvent baisser rapidement, sans que vous ne le ressentiez en temps réel, et vous prendre par surprise à un moment non désiré.

Outre les fameux gels, les barres et les traditionnelles bananes, voici quelques aliments que j’aime avoir dans « back pocket » :

  • Sandwich à la confiture
  • Fruits séchés
  • Barres de fruits
  • Bagel
  • Biscuits aux fruits (figues)
  • Gâteaux : riz, carotte, citron, fruits confits, etc.
  • Compotes de fruits
  • Barres de céréales (moins de 10 % de lipides)
  • Pâte d’amandes
  • Yogourt

Si vous sortez des sentiers battus et que vous allez vers d’autres types d’aliments, mangez des aliments que vous digérez facilement. Ça ne sert à rien d’avoir votre « boost » d’énergie pendant la douche.

La nutrition cycliste un peu plus poussée…

Pour ceux et celles qui voudraient un programme plus poussé, adapté à un Granfondo ou une sortie avec un kilométrage précis, voici une intéressante infographie trouvée sur le site du Granfondo d’Ottawa.

Provision pour un Granfondo

Une nutritionniste pourrait aussi vous aider et dresser un programme poussé selon vos besoins en considérant vos habitudes alimentaires, votre physionomie et vos objectifs (distance et durée de l’effort).

En conclusion, manger et boire c’est très important! Ne négligez pas cet aspect du cyclisme, car croyez-moi, vous ne vous en sauverez pas.

suivez-nous-sur-facebook

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s