Les 10 côtes les plus dures à vélo au Québec

Bien que nous n’ayons pas la chance d’avoir des chaînes de montagnes, comme les Alpes, les Pyrénées ou encore les Rocheuses, il y a des ascensions à faire au Québec. La province a une belle variété de bosses de catégories 2 et 3 qui peuvent représenter un beau défi pour les cyclistes locaux. 

Grâce aux Laurentides et aux Appalaches, nous avons quelques ascensions qui se démarquent le long du fleuve, dans la vallée du Saint-Laurent. Strava a récemment analysé les segments et a publié les 10 bosses, qui seraient, selon l’application, les plus difficiles de notre belle province. Tout reste sujet à débat…

Voici les 10 ascensions à vélo les mieux classées au Québec.

Par curiosité, combien de ces 10 segments sélectionnés par Strava avez-vous essayé?

2 réflexions sur “Les 10 côtes les plus dures à vélo au Québec

  1. J’ai fait l’ascension de 8 côtes sur 10. Il me manque la montée du Parc de la Gatineau et celle du Mont Bélair. La côte de la misère (Godin) avec des segments à 20 % et celle du Lac des 3 saumons (Montmagny) avec un segment à 22 % me semblent les plus difficiles ainsi que certaines côtes dans la Ville de Québec qui ont des trottoirs en escaliers (Claire-Fontaine et autres Salaberry, Gilmour).J’ai aussi roulé 15 jours dans les Hautes Pyrénées, 15 jours dans la Haute Savoie, 15 autres dans les Alpes Maritimes, 15 autres dans le Massif Central et j’aimerais faire les Dolomites en 2023 pour souligner mon 70 ième anniversaire de naissance. Tant qu’à y être, j’ajoute à ce palmarès le Vermont (Jay Peak, Stowe et autres), les Adirondac (White Face Mountain et autres). La montée de la Maple Sutton (via Poissant jusqu’au Parc environnemental), je la fais au moins 20 fois dans l’été car je suis en location de chalet pour 3 mois à
    Sutton. Je ne vous parle pas de l’arrière-pays de Sutton qui n’offre pas beaucoup de répit ou encore la montée de Joy Hill et de la Covey Hill. Les Côte du Parc des Grands jardins, celles du Parc du Petit Saguenay (La Baie -Saint-Siméon), celles du parc de la Mauricie ne sont pas de tout repos n’ont plus.
    Bref y a de quoi se faire des mollets d’acier à vélo.
    Merci de m’offrir l’opportunité de dresser ce bilan partiel, ce que je n’avais jamais fait auparavant.
    Jacques

  2. Bonjour, je les ai toutes faites ainsi que beaucoup d’autres. D’ailleurs j’ai fait un répertoire de toutes les grosses côtes (minimum 1,5 km de long) du Québec, des Maritimes et de la Nouvelle-Angleterre. Voir carte google du club maillots@pois (http://maillotsapois.blogspot.com/). La difficulté des côtes (le nombre de points) est calculé en prenant la pente (en %) au carré fois la longueur de la côte en km. Cette méthode est utilisée en Europe. Exemple une côte de 10% ayant une longueur de 2km, donne 200 points. Et je vous garantie que cela exprime bien sa difficulté. J’en au fait 187 à date. Voici le top 10 du club: https://maillotsapois.blogspot.com/p/les-cotes-les-plus-difficiles-top-10.html.

Répondre à Jacques Dubois Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s