Élections municipales – Qu’est-ce que les partis montréalais ont à offrir aux cyclistes?

Les élections municipales de 2021 à Montréal se dérouleront le 7 novembre prochain. Les citoyens seront appelés aux urnes afin d’élire un maire et le transport semble être, encore une fois, un enjeu majeur pour les montréalaisES.

Selon une étude datant de 2019 de Vélo Québec, 1 million de MontréalaisES (51% de la population) seraient des navetteurs (cyclistes effectuant leurs déplacements à vélo), cyclosportifs ou cyclistes occasionnels. En effet, chaque jour, à Montréal, en moyenne 116 000 déplacements s’effectuent à vélo. 

Comme plusieurs cyclistes peuvent vouloir prendre en considération l’importance accordée à leur mode de transport par nos candidats à la mairie, nous avons communiqué avec chacun des partis afin de recevoir leur position en lien avec la pratique cycliste. D’emblée, nous pouvons affirmer que tous n’ont pas répondu à l’appel et le cas échéant, nous avons textuellement copié-collé leurs promesses.

Que proposent les partis municipaux aux cyclistes montréalais dans le cadre des élections 2021?

Avant de commencer notre liste, notez qu’il s’agit d’un article neutre. Nous avons demandé aux partis de nous fournir la liste et avons fait des recherches dans les cas où les partis ne nous ont pas répondu. Enfin, l’ordre va selon le nombre de promesses. Le parti ayant le plus de promesses est en premier et celui en ayant le moins est en dernier.

Projet Montréal – Valérie Plante
Nous avons été en contact avec l’équipe des communications de Projet Montréal. Voici le contenu en lien avec le cyclisme de leur programme.

  • Poursuivre le développement des infrastructures cyclables et consolider le réseau existant, en suivant le principe du « bon aménagement au bon endroit », afin de rendre la pratique du vélo en ville accessible aux personnes de tous les âges et de toutes les aptitudes.
  • Miser sur le développement et la bonification de la culture du vélo à Montréal, notamment via l’éducation des jeunes cyclistes et la mise en place d’une campagne de sensibilisation et d’information sur la sécurité routière pour l’ensemble des usagers de la route, dont les cyclistes.
  • Mettre à niveau le réseau existant selon les meilleures normes de confort, de sécurité, d’accessibilité universelle et selon les principes des rues complètes.
  • Poursuivre l’implantation du Réseau express vélo (REV), en concertation avec les acteurs locaux et les citoyen.nes, et planifier sa suite au sein même des travaux de consultation du Plan d’urbanisme et de mobilité.
  • Intégrer des stationnements pour vélos au centre-ville et aux abords des stations, gares et autres points de service du transport collectif.
  • Implanter un programme de soutien à l’acquisition de vélos familiaux, électriques ou adaptés aux personnes avec un handicap.
  • Ajouter 2 100 vélos à assistance électrique en libre-service au parc de BIXI et s’assurer que tous les arrondissements de Montréal soient desservis par ce service.
  • Permettre partout à Montréal la présence des véhicules électriques, des vélos et du covoiturage sur les voies réservées.
  • Travailler en collaboration avec les différents paliers de gouvernement pour rendre obligatoires les dispositifs de sécurité sur les poids lourds (miroirs convexes, barres latérales, caméras, etc.), et ajouter des dispositions en ce sens dans tous nos appels d’offres.
  • Mettre en place, en collaboration avec le ministère des Transports du Québec, un projet pilote de système de photo radar urbain, visant entre autres les routes désignées de camionnage et les endroits à risque de collisions.
  • Créer un tout premier parc de vélo de montagne montréalais.

Ensemble Montréal – Denis Coderre
Voici ce qui a pu être trouvé dans le programme, sur le site web du parti au moment d’écrire notre article : 

  • Augmenter le nombre de compteurs à vélos le long des axes cyclables.
  • Donner la priorité au déneigement et au déglaçage des trottoirs (par rapport aux rues et pistes cyclables) en hiver afin de protéger d’abord les piétons et les personnes les plus vulnérables.

Le compte twitter ne comportait qu’une seule promesse :

Repenser le REV Bellechasse, afin d’offrir plus de stationnement aux résidents et plus de sécurité aux cyclistes.

Suite à la parution de notre article, l’équipe des communications d’Ensemble Montréal est entrée en contact avec nous afin de nous partager un communiqué datant du 4 octobre, que nous n’avions malheureusement pas reçu au moment d’écrire notre article en début de semaine. Voici la mise à jour ci-dessous.

  • Étape 1 : Améliorer et sécuriser le réseau actuel
    • Ensemble Montréal souhaite d’abord et avant tout s’assurer que le réseau cyclable actuel est optimal et sécuritaire. Ainsi, les pistes cyclables existantes bénéficieront d’aménagements visant davantage de sécurité, comme une réfection du pavage, l’inversion du positionnement de la bande cyclable avec la voie de stationnement, ou l’ajout des sas vélos aux intersections les plus achalandées.
  • Étape 2 : Encourager et faciliter la pratique du vélo
    • Afin d’étendre la pratique du vélo dans l’ensemble des quartiers montréalais, Ensemble Montréal soutiendra et multipliera les ateliers de formation en vélo destinés aux enfants dans plusieurs secteurs tels que Saint-Michel et Montréal-Nord. De plus, l’administration Coderre-Gelly travaillera en collaboration avec la Société de transport de Montréal et l’Autorité régionale de transport métropolitain pour implanter des stationnements pour vélos sécuritaires à proximité des stations de métro, gares ferroviaires et établissements scolaires.
    • Les services offerts par BIXI seront bonifiés, soit en accélérant le déploiement des vélos électriques, en déployant un service de trottinettes avec ancrage et en mettant en place un projet-pilote de vélos-cargos. Un programme de subvention à l’achat de vélos à assistance électrique sera également mis sur pied. 
  • Étape 3 : Développer le réseau selon les besoins des Montréalais
    • Ensemble Montréal entend poursuivre le développement du réseau cyclable en prônant le vivre-ensemble et la conciliation des divers moyens de transport.
    • L’administration Coderre-Gelly s’engage ainsi à être exemplaire quant au processus d’implantation des futurs axes de vélos. La population sera consultée par l’entremise de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) au sujet du développement des prochains axes Nord-Sud et Est-Ouest du REV. 
  • Priorité absolue aux plus vulnérables – Vision Zéro
    • On ne peut pas passer sous silence l’enjeu de sécurité des piétons et des cyclistes montréalais. Ensemble Montréal s’engage à sécuriser rapidement les 100 intersections les plus dangereuses de Montréal et à sécuriser rapidement les viaducs dangereux passant sous les voies ferrées montréalaises. 

Mouvement Montréal – Balarama Holness

Le parti n’a toujours pas fait de suivi avec nous. Rien n’est au programme du parti au moment d’écrire ces lignes et rien n’est paru sur leur compte Twitter.

Notons que la tendance pourrait être inversée avec la fusion entre Mouvement Montréal et Ralliement pour Montréal. Nous avons eu des contacts avec Marc-Antoine Desjardins, chef de Ralliement pour Montréal, et son parti avait plusieurs promesses très prometteuses dans le programme de son parti.

Enfin, j’espère que ces résumés pourront éclairer votre choix en vue de l’élection du 7 novembre prochain!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s