Quand l’industrie automobile investi dans le vélo

Le monde est sens dessus dessous. Les « vielles » entreprises sentent la soupe chaude du changement et embrassent de nouvelles tendances à pleine bouche. Ça n’échappe pas à l’industrie automobile qui investit massivement dans le vélo électrique depuis quelque temps. Le plus récent exemple, si vous avez regardé le dernier Super Bowl (2019), Bill Murray promenait Phil la marmotte dans le nouveau Jeep Gladiator (camionnette quatre roues motrices), mais aussi, sur le nouveau ebike de la marque phare des véhicules utilitaires sport américains. Ce nouveau vélo électrique, nommé Jeep e-Bike (très original), est un fat bike à double suspension (RockShox) munie d’un moteur de 750 watts ayant une autonomie de 64 km dont la sortie est prévue en juin 2020.

Considérant la prédiction de Deloitte : le cyclisme est la deuxième innovation la plus importante pour les villes du futur. Grâce à un désengorgement des routes, une réduction des émissions de CO2 ainsi qu’une augmentation de la santé de la population dans le moyen à long terme, pas étonnant que les déplacements à vélo soient de plus en plus populaires et que les ventes projetées de ebikes atteindront 130 millions d’unités d’ici 2023.

Qui sont les autres fabricants automobiles qui font des vélos électriques?

Skoda Klement

Plus proche d’un scooter qu’un d’un bon vieux bicycle,  le vélo au style futuriste du fabricant tchèque n’a pas de pédales, de chaîne ou de dérailleurs.

GM ARÏV

Un vélo électrique pliable de style Brompton destiné au marché européen.

Peugeot

Anciennement très reconnu pour ses vélos, le fabricant français s’est tourné uniquement vers l’automobile pendant quelques années avant de reprendre la production sous forme de vélos électriques, une gamme complète de modèles hybrides, urbains (hollandais et pliables), de routes et de montagnes.

Bref, croyez-vous que les fabricants automobiles pourront surpasser les manufacturiers de l’industrie cycliste en termes de ventes de vélos électriques d’ici quelques années?

Une réflexion sur “Quand l’industrie automobile investi dans le vélo

  1. Très bon billet! Mais pour répondre à ta question, je pense que les fabricants automobiles vont seulement poursuivre leur fabrication de vélo électriques pour des fin de marketing afin de promouvoir une image plus écoresponsable, mais en termes de compétition avec l’industrie cycliste, à moins d’une acquisition ou d’une fusion avec un des grands fabricants, je serais très sceptique, du moins dans un futur prêt, qu’une réelle rivalité s’installe.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s