Ce que j’aurais aimé savoir avant mon premier hiver à vélo

Depuis la première neige, même si le solstice d’hiver n’était pas passé, nous sommes en mode saison de vélo d’hiver. Ça ne veut pas dire que les ballades du week-end ou les aller-retour au travail ont pris le bord. Il faut simplement s’organiser différemment.

Après plusieurs saisons de fat bike et deux saisons à rouler en ville, j’ai fait quelques apprentissages, j’ai tiré des leçons et saisis quelques opportunités afin d’avoir une troisième saison encore meilleure que les deux précédentes.

Voici quelques apprentissages sur le vélo d’hiver, que j’aurais aimé savoir dès ma première saison.

1- Y aller à son rythme!

Ce n’est pas un concours du plus tough ou de la plus guerrière. Il n’y a pas de médaille pour la personne qui aura traversé LA tempête de l’hiver sur sa monture. Allez-y à votre rythme. Le but n’est pas de s’écoeurer ou de se faire peut à la première grosse bordée de neige, mais d’apprendre et découvrir à aimer cette nouvelle pratique cycliste… Qui est ma foi très excitante.

2- Personne n’a la science infuse

Il n’y a pas une grande vérité pour le vélo d’hiver, que ce soit pour la monture ou les vêtements, il faut expérimenter et trouver ce que l’on aime, ce qui nous va le mieux, ce qui se prête le mieux à notre style ou à notre pratique. Personnellement, je porte des vêtements de fat bike, j’ai deux montures : un fixed gear monté sur des pneus de cyclocross et muni guidon de vélo de montagne et un vélo de cyclocross, tout ce qu’il y a de plus classique. Enfin, une hérésie pour plusieurs, je roule clippé sur des pédales SPD de montagne. C’est bon pour moi, mais ça ne veut pas dire que c’est meilleur que le set up d’un ou une autre.

Cela étant dit, ça ne veut pas dire d’ignorer les conseils d’initiés et de ne pas chercher de l’information en ligne. Au contraire, lisez sur les multitudes options et faites vous votre propre idée.

3- Trouvez des sources d’informations fiables

Grâce aà internet, l’information est disponible et pour faire suite à mon précédent, faites des recherches et posez des questions. Le groupe Vélo d’hiver sur Facebook regorge de conseil et la communauté est très encline à partager des expériences, trucs et astuces.

4- Restez cool et zen

L’hiver, c’est plus technique. Il y a de la glace, de la neige et beaucoup de débris sur la route (roche, abrasif, sel, sable). Il faut être moins pressé : aller plus lentement d’un point A au point B qu’en été et se préparer à freiner d’avance. Il ne faut pas se stresser en bord de route dans les débris à se faire frôler par les voitures et prendre sa place, ne pas hésiter rouler un peu plus vers le milieu quand il le faut, pour sa sécurité.

Auriez-vous des conseils à partager? Si oui, faites-le dans la section destinée aux commentaires.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s