Kingdom Trails – Des propriétaires bloquent l’accès à plusieurs pistes

Il n’y a pas qu’au Québec que l’on perd l’accès de certaines de nos plus belles pistes. Le très réputé réseau de sentiers de vélo de montagne et fat bike du Vermont, Kingdom Trails, s’est récemment fait dire par trois des 97 propriétaires de terrains permettant l’accès à leur propriété était maintenant retirée. Bien que ces trois propriétaires fonciers ne représentent qu’une minorité parmi les 97 propriétaires dont les terres forment Kingdom Trails, deux de ces trois propriétaires possèdent un grand volume foncier et la fermeture annoncée semble affecter une grande partie du réseau, incluant quelques-uns des meilleurs sentiers. En plus d’empêcher l’accès à plusieurs pistes prisées, ce changement au droit d’accès limitera la connectivité dans le réseau populaire Kingdom Trails.

Ce qui semblait être une rumeur jusqu’au 23 décembre a été confirmé par Kingdom Trails via un communiqué transmis sur leur site. « Nous respectons pleinement leur décision, car il s’agit de leur propriété privée et ils ont le droit exclusif de déterminer l’utilisation de leurs terres », a écrit la Kingdom Trails dans un communiqué.

Selon le journal local, Caledonian Record, plusieurs utilisateurs Facebook ont mentionné dans des groupes et statuts que les cyclistes auraient manqué de respect envers ces propriétaires, mais les gestes n’ont pas été décrits ou énoncés dans ces statuts. Pour expliquer la grogne, l’association responsable des sentiers a commenté : « Kingdom Trails comprend les préoccupations liées à la pression et souligne que la forte croissance continue de l’utilisation des sentiers et des visites dans la région a mis sur les propriétés des propriétaires fonciers ainsi que sur les routes et les petits villages où l’accès aux sentiers existe. Bien que le succès des sentiers ait apporté des avantages économiques significatifs à la région, des défis et des points de tension existent autour de la circulation, de la congestion et de la sécurité des piétons des résidents et des visiteurs. »

Bref, chacun peut gérer sa propriété comme il l’entend et nous respectons la décision en tant que cyclistes, mais cette nouvelle situation nous amène à faire deux constats:

  1. Il faut que des entreprises ou des associations soient propriétaires des terres où se trouvent les sentiers.
  2. Il faut que la communauté soit d’un respect exemplaire envers les propriétaires, spécialement lorsque ceux-ci nous laissent emprunter leur territoire.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s