De simples règles d’étiquette à vélo

À vélo, que l’on aille au boulot, que l’on s’entraîne ou que l’on fasse simplement une balade, on croise toutes sortes d’imbéciles : des conducteurs de véhicules commerciaux, des automobilistes, des piétons et même en d’autres cyclistes. Comme on est censé se comprendre entre cyclistes et que l’on est dans le même bateau, on devrait s’aider et se respecter (en fait tous les usagers devraient se respecter dans un monde idéal).

Pour mieux se comprendre entre cyclistes, voici six règles d’étiquette à respecter à bicyclette!

Dans les chicanes, donnez la priorité à la personne qui grimpe.

Les villes installent de plus en plus de barrières afin de ralentir les cyclistes en leur faisant faire un «S». Si vous rencontrez un autre cycliste, dans une chicane qui se trouve dans une pente, comme celle du pont Jacques-Cartier, cédez le passage au cycliste qui force, celui qui grimpe.

Ne faites pas de shaming

Que ce soit pour le port de vêtements techniques (ou pas), le type de vélo (fixed gear, hybride ou électrique), l’absence de casque (ce ne sera pas votre traumatisme crânien), l’important, c’est de rouler et être un douche bag n’incitera personne à adopter le vélo comme moyen de transport ou activité sportive.

Une sortie de groupe n’est pas une course

On se le demande. Ça sert à quoi de laisser tomber une personne moins en forme ou moins talentueuse dans une sortie de groupe? Ce n’est pas une course et l’entraide est toujours à prioriser avant la compétition dans ce genre de sortie.

Respectez les autres usagers

Pourquoi faire la guerre aux autres usagers, alors que vous pratiquez le plus beau sport du monde? Ralentissez, voir arrêtez, lorsque vous croisez un enfant, un piéton ou des usagers plus lents. Rien ne sert de les frôler à 40 km/h et risquer de faire collision.

Ne polluez pas

On est au 21e siècle! on ne jette rien par terre. Que ce soit pour un gel ou un pique-nique en famille, on rapporte ce que l’on apporte!

La vertu est un choix

On choisit notre niveau de souffrance et une personne qui ne veut pas rouler sous la pluie, la neige ou lors de grandes chaleurs n’est pas moins cycliste que la personne qui roule 365 jours par année. Au même titre, la personne qui fait 25 kilomètres sur le plat a le droit d’être aussi fière que la personne qui fait des sorties de 200 km avec 4 000 mètres de dénivelé positif.

Enfin, dites-nous dans la section destinée aux commentaires ce que vous pensez de ces «commandements» et quels comportements vous avez observés et que vous aimeriez corriger.

Publicités

Une réflexion sur “De simples règles d’étiquette à vélo

  1. Les pistes cyclables sont des voies utilisées par toutes sortes de cyclistes. Il est aussi important de respecter les usager de 7 à 77 ans. Ce n’est pas un lieu d’entrainement. Il y plein de beaux endroits à Mtl, Laval et la Rive-Sud pour les amateurs de vitesse. Un accident (face à face dans mon cas) est si vite arrivé. Il me laissera des séquelles importantes et nous ne sommes pas couvert par aucun système d’assurances sur une piste impliquant deux, trois ou plusieurs cyclistes.

Répondre à laclassedemusique Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s