Une augmentation des prix des vélos de 25% en 2019

En jasant avec Yannick du magasin de vélo Maglia Rosa, l’autre jour, j’en ai appris une bonne. Nous faisant explorer le site bicycleretailer.com, il nous a annoncé que, selon plusieurs analystes de l’industrie, les prix des vélos, pièces et autres produits venant de Chine transitant par les États-Unis pourraient subir une nette augmentation de prix au cours de l’année.

Ce n’est plus une surprise. Donald Trump distribue les tarifs douaniers à vitesse grand V et à qui a le malheur d’être compétitif avec l’économie américaine. L’une de ses grandes cibles depuis le début de son mandat est la Chine. Vous ne serez probablement pas surpris d’apprendre que la Chine est l’un des endroits où les vélos, les pièces et composantes ou encore les accessoires sont manufacturés. Vous ne serez probablement pas plus surpris d’apprendre que dans notre petit marché nordique, le Canada, toutes les marques n’ont pas un grand centre de distribution, mais transitent plutôt par le pays de l’oncle Sam. Le résultat : nous sommes pris, en tant que cyclistes, avec les foudres du président américain.

En gros, fin septembre 2018, Donald Trump a approuvé un nouveau tarif douanier de 25% sur les biens provenant de Chine, s’ajoutant aux 11% déjà existant.

L’industrie du cyclisme n’a pas attendu et est en mode solution, mais malgré tout, nous pouvons nous attendre à une hausse de prix parce que plusieurs solutions proposées prennent du temps. Voici quelques-unes de ces solutions :

  1. Une augmentation des exemptions douanières. Comme vous quand vous revenez de voyage avec des souvenirs, l’industrie du cyclisme aimerait obtenir des exemptions permettant de ne pas payer de taxes sur une portion des importations. Par contre, cette dernière doit être approuvée par le congrès et comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas leur grande priorité.
  2. Déménager les chaînes de production. Plus réalisable, plusieurs entreprises ont entamé des déménagements dans d’autres pays, mais malheureusement, certaines expertises et machineries s’exportent moins bien que d’autres et cette option pourrait prendre du temps. Disons qu’une usine se déménage moins rapidement d’un 4 et demi…
  3. Ouvrir des centres de distribution au Canada. Bien que certains centres ont fermé ces dernières années. On ne pointe personne du doigt… Si le chapeau vous fait, portez-le. Plusieurs rumeurs concernant l’ouverture d’entrepôts en sol canadien se font entendre et certains tarifs pourraient ainsi être contournés, du moins d’un océan à l’autre.

Bref, pensez-vous courir acheter un nouveau vélo comme s’il n’y avait pas de lendemain? Allez-vous repousser votre prochain achat si les prix montent? Dites-le-nous dans la section commentaires.

Une réflexion sur “Une augmentation des prix des vélos de 25% en 2019

Répondre à Robert Rochon Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s