De nouveaux vêtements de vélo d’hiver et de fat bike

Ce n’est pas nouveau. Ceux qui lisent le blogue depuis quelque temps déjà le savent. L’hiver, je suis habillé en Garneau de la tête aux pieds, et ce, pour plusieurs simples raisons : le rapport qualité-prix, le design est fait par des sportifs d’ici pour des sportifs d’ici et, enfin, la qualité de fabrication (plusieurs produits sont faits ici, au Canada, par des couturières d’expérience).

View this post on Instagram

Du gros fun noir!

A post shared by Sur Deux Roues (@surdeuxroues) on

Bref, encore une fois cette année, comme mes vêtements des deux dernières années commençaient à avoir beaucoup de millage et étaient pas mal usés, j’ai fait le plein de nouveaux vêtements techniques. Voici ce que je me suis procuré cette année et pourquoi.

Bottes Garneau Klondike

Après avoir roulé une ville paire de bottes d’hiver qui prenaient l’eau et me donnait froid aux pieds, j’ai décidé de passer à la prochaine étape dans mon cheminement avec une paire de chaussures de vélo hivernales qui pourraient aussi être utilisé pour faire cyclocross de fin de saison ou lors de mes déplacements hivernaux.


Ces bottes ont été conçues pour durer et vous garder au chaud. Il s’agit d’un soulier de vélo EEE (plus large que le soulier typique) entouré d’un textile isolant Thinsulate. La semelle Vibram, elle aussi isolée afin de vous garder au chaud (et ça fonctionne très très bien), est super adhérente et mord dans la neige si vous manquez de jambes pour pédaler une pente abrupte, parce que ça arrive à tout le monde. Vous pouvez la rouler sur des pédales plateforme ou installer des cales SPD si vous voulez rouler clipper. Le système de fermeture Boa (la fameuse roulette qui tend un très mince câble) gardera votre pied bien en place et surtout ne se détachera pas comme une botte à lacet pourrait le faire.

Gants Bigwill

J’avais déjà une paire de gants faits d’un textile qui rappelle le feutre et une paire de mitaines de type homard (un pouce et deux doigts). La première paire n’était pas assez chaude, mes annulaires et auriculaires (les deux derniers doigts) gelaient, alors que la seconde, beaucoup plus chaude n’était jamais assez précise lorsque je roulais très tôt ou tard en saison avec mon vélo de cyclocross.

Les gants Bigwill ont enfin résolu le problème. C’est le parfait hybride entre gants et mitaines homard, laissant les index et les majeurs libres, mais laissant les annulaires et les auriculaires se réchauffer ensemble. Ils vont me permettre de changer les vitesses sur mon winter beater (cyclocross) et me garder au chaud.

Vêtements de fat bike Garneau

De plus, le gant est très long et vous protègera de la neige qui essaie toujours de s’infiltrer entre l’ouverture du gant et votre manteau.

Chandail à capuchon Mid Season

Ce chandail répond à deux besoins pour moi : une chaude couche entre ma couche de base et ma coquille ou me servir de maillot de vélo en début et fin de saison. Ça tombe bien… Il a été conçu pour le cyclisme automne-hiver dans des conditions tempérées douces, porté seul ou comme couche intermédiaire lors de températures plus polaires.

Fait, entre autres, de tissu Drytex 4002 et de tissu Polartec Highlander Mesh qui permet l’évacuation de la chaleur et de l’humidité, ce chandail vous gardera juste assez au chaud et au sec. Le dessus des épaules et des coudes est recouvert d’un tissu anti-déchirure et coupe-vent, vous protégeant des temps accidents et intempéries. Et si comme moi vous vous battez avec les fermetures éclaires lorsque vous êtes en selle, sachez que ceux du chandail Mid Season sont munis d’oeillet aux fermetures éclaires afin de faciliter l’ouverture et la fermeture lorsque vous portez des gants.

Le capuchon se transforme aussi en cagoule, avec casquette intégrée, et peut se glisser sous le casque, car il a des fentes de chaque côté où vous pouvez y passer les sangles.

View this post on Instagram

En mode après-ski.

A post shared by Sur Deux Roues (@surdeuxroues) on

Le bib cycliste Course Elite

J’avais déjà un cuissard doublé depuis plus d’un an, une nécessité afin de ne pas avoir trop froid aux jambes l’hiver venu, mais lors de longues sorties, mon précédent bib avait tendance à ne plus me supporter adéquatement après un certain temps. Qu’à cela ne tienne, le chamois 5Motion a réglé mon problème. Ce chamois est fait d’aile préformée en 3D qui se déplace avec votre corps, limitant au maximum l’irritation et augmentant au maximum le confort.

À la recherche d’un produit, léger chaud et surtout très confortable, j’ai trouvé le Garneau Course Elite.

Le tissu HeatMaxx, un matériau de type Roubaix avec une surface extérieure lisse, extensible et une doublure micropolaire brossée, est utilisé sur une majeure partie des panneaux de jambe du Course Elite, gardant au chaud, sans sans restreindre les mouvements. Pour une protection supplémentaire contre l’eau et la neige, des panneaux de matériel Super Light Dry, un tissu respirant offrant une résistance au vent et à l’eau grâce, ont été placés à des endroits stratégiques.
20181222_124940

Bref, dites-nous quelles sont vos découvertes de la saison et ce que vous prévoyez porter cet hiver lorsque le mercure chutera.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s