Le fat bike Garneau Gros Louis 2 à l’essai

J’ai déjà eu des préjugés en ce qui a trait aux vélos Garneau. Je ne pourrais dire d’où ça me venait ou pourquoi, mais de toute façon, c’est du passé. Maintenant que j’ai testé le Gros Louis 2 de Garneau, un fat bike à la géométrie conçue pour rouler dans la neige et dans des conditions hivernales, j’ai un avis plus que favorable envers les vélos Garneau. Voici mon opinion ainsi que mon expérience sur le Gros Louis 2.

Pourquoi choisir le Gros Louis 2

La géométrie a été adaptée afin de pouvoir rouler dans la neige, avec entre autres un jeu de pédalier et un top tube plus bas, offrant une maniabilité et une stabilité rehaussées et des capacités de virage accrues. Lors de notre test aux sentiers de Morin-Heights, nous avons eu la pleine démonstration des avantages de cette nouvelle géométrie. Avec des sentiers plus étroits que la moyenne des sentiers que nous avons visités et de nombreux virages en U (switchbacks), il fallait un vélo qui se manoeuvre extrêmement bien, chaque centimètre était compté. De plus, le top tube étant plus bas, il est maintenant possible de mettre le pied dans la neige et renfoncer sans avoir peur de se briser les bijoux de famille.

Sa peinture est très sombre à priori, mais en regardant de plus près, une série de subtiles petites décalques et graphiques ornent le cadre lui donnant du cachet qui plaira tant aux gens plus excentriques que ceux et celles qui sont plus sobres.

Pour ceux qui voudraient faire des ajouts et modifications, une série de trous afin d’ajouter des porte-bagages et des supports à bouteille sont présents aux endroits généralement prévus à cet effet et des trous afin de passer des câbles supplémentaires dans le tube de selle et le tube inférieur sont présents pour ajouter un dropper seat post de 31,6 mm.

Enfin, deux autres détails qui nous ont sautés aux yeux et ils sont très importants. Il est rare de voir des fat bikes de ce prix (1 800 $) munis de disques hydrauliques, pour une puissance de freinage accrue, ainsi que through axels pour une meilleure rigidité lors du freinage et de la descente.


Pour les nerds parmi les lecteurs , voici spécifications techniques du fat bike essayé:

  • Pneus : Kenda Juggernaut Pro 26 po X 4,8 po
  • Dérailleur : Shimano Deore Shadow Plus M6000
  • Cassette : HG500, 11-42 D 10 vitesses
  • Cadre : aluminium S-6 LT
  • Fourche : aluminium, disque, ID15 X 150 mm
  • Freins : Sram Level, disque hydraulique
  • Pédalier : Prowheel, 24D

Bref, vous l’avez essayé? N’hésitez pas à me partager votre avis dans la section commentaires ici bas.

Publicités

Une réflexion sur “Le fat bike Garneau Gros Louis 2 à l’essai

Répondre à Piter Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s