BQAM – Un atelier communautaire de réparations et d’ajustements de vélos

Tanné de payer pour les petites réparations ou bien décidé à apprendre les rudiments de la mécanique de vélo, pas le budget pour s’acheter toute la panoplie d’outils nécessaire pour réparer votre vélo, toutes les raisons sont bonnes pour visiter le BQAM, un atelier communautaire de réparations de vélo.

Depuis 2009, BQAM qui se définit comme un atelier d’éducation populaire en mécanique vélo a ses locaux dans le pavillon Président-Kennedy de l’UQAM. Leur mission est de démocratiser la pratique du vélo en facilitant l’apprentissage de la mécanique de vélo.

À BQAM, néophytes, comme pros ont accès à des outils et des mécanos-bénévoles afin de vous permettre d’effectuer les réparations et ajustements selon les règles de l’art, que ce soit une simple crevaison ou vous monter le vélo de vos rêves. Il est aussi possible de vous vous y procurer des pièces neuves et usagées à une fraction du prix.

BQAM - atelier de vélo communautaire
Source: Facebook BQAM

L’accès à l’atelier est gratuit et ouvert à tous les cyclistes, on peut adhérer à l’organisation en se procurant une carte de membre au coût de 20 $ par année. Cette carte, en plus de l’accès à l’atelier, vous permettra de vous procurer des pièces usagées ou d’acheter des pièces neuves de leur inventaire ou auprès de leur fournisseur, de participer aux différentes activités proposées au fil de l’année (conférences, ateliers-formations, etc.) et d’obtenir le droit de vote lors des Assemblées générales. BQAM jouit aussi du soutien financier des sept associations facultaires de l’UQAM, du SEUQAM, syndicat des employé.e.s, ainsi que de l’association étudiante du CÉGEP du Vieux-Montréal (l’AGECVM), l’adhésion est gratuite pour les membres de ces associations.

Enfin, l’atelier est ouvert à l’année, beau temps, mauvais temps du lundi au jeudi de 16h à 20h. BQAM est aussi ouvert le vendredi aux mêmes heures, 16h à 20h, mais la soirée  est non-mixte, réservée aux personnes ne s’identifiant pas comme homme cisgenre. Il s’agit d’un très beau geste d’inclusion et d’empowerment, offrant aux femmes (entendu au sens large) une plus grande place dans le monde cycliste, un sport et mode de transport qui est encore trop souvent macho et perçu comme masculin par plusieurs.

Bref, pour en savoir plus visitez leur site web : bqam.org.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s